Kyste pilonidal : que faire en cas de douleur insupportable ?

douleur insupportable kyste pilonidal

Le kyste pilonidal est une pathologie bénigne qui peut néanmoins causer une douleur insupportable sur le moyen terme. Celle-ci survient généralement pendant de courtes périodes appelées crises pilonidales, mais elle peut aussi se manifester après l’ablation chirurgicale du nodule kystique.

Lorsque ces douleurs surviennent avant l’acte chirurgical, elles sont particulièrement éprouvantes et poussent parfois les patients à recourir à une intervention d’urgence. Effectivement, dans cette situation, le kyste a formé une infection sévère et la cavité qui le contient n’est plus assez grande pour le supporter.

Cependant, il est possible de calmer ces douleurs grâce à plusieurs méthodes, et d’éviter ainsi l’opération. Des remèdes naturels permettent également de limiter les souffrances post-opératoires du kyste pilonidal au cours de la convalescence.

Pourquoi le kyste pilonidal non opéré peut-il causer une douleur insupportable ?

Souvent peu douloureux mais plutôt inconfortable, le kyste pilonidal est une maladie chronique. Effectivement, il peut être totalement indolore pendant certaines périodes et ensuite se réveiller et causer des douleurs insupportables.

Bien souvent, celles-ci sont accompagnées de sensations de brûlure, de démangeaisons et de rougeurs. En d’autres termes, lorsque le sinus pilonidal engendre des souffrances, il a déclenché un processus inflammatoire.

abcès douleur insupportable
Kyste pilonidal ayant évolué en abcès

Or, ce dernier ne se met en place que lors d’une infection ou lorsqu’un corps étranger est présent au sein de l’organisme. Le kyste pilonidal est donc douloureux car il a été reconnu comme étant anormal dans dans les tissus organiques et qu’une inflammation s’est mise en place pour lutter contre cette anomalie.

Comment apaiser un kyste pilonidal responsable d’une douleur insupportable ?

La seule solution pour espérer être soulagé définitivement des douleurs causées par un sinus pilonidal est l’opération. Néanmoins, il existe quelques méthodes qui peuvent significativement calmer les crises pilonidales.

Le coussin à décharge coccygienne indispensable pour réduire les douleurs causées par le kyste pilonidal

Si vous avez effectué un diagnostic chez un médecin généraliste et qu’il a confirmé la présence d’un kyste pilonidal au sein de vos tissus cutanés, alors le coussin à décharge coccygienne sera votre premier moyen de secours en cas de douleur insupportable.

En effet, ce dernier a une forme particulière qui permet au patient de s’asseoir sans solliciter la zone du pli interfessier. Le kyste pilonidal n’est donc pas compressé et les douleurs causées par l’assise sont considérablement réduites, voire totalement éliminées.

kyste pilonidal grosse douleur

Voir le coussin orthopédique
 
Néanmoins, il est évident que ce genre de support d’assise ne traite pas le kyste pilonidal, mais est juste utile pour calmer les douleurs et faire patienter les individus souffrants jusqu’au jour de l’opération.

D’ailleurs, la suppression des contraintes générée par ce coussin orthopédique aura aussi son utilité après l’ablation puisqu’elle permettra à la plaie d’être bien irriguée. Par conséquent, elle pourra cicatriser rapidement et dans les meilleures conditions.

Le coussin à décharge coccygienne est le support d’assise idéal pour les personnes qui ne souhaitent pas se faire opérer

La convalescence causée par l’exérèse chirurgicale du kyste sacro-coccygien engendre souvent de grandes souffrances. Certaines personnes décident donc de ne pas se faire opérer. Cette décision comporte des risques comme l’augmentation du volume du kyste ou la formation d’un abcès particulièrement douloureux.

Néanmoins, il est parfaitement possible de vivre avec un kyste pilonidal. Sachez toutefois que des crises récurrentes peuvent avoir lieu et qu’elles sont particulièrement douloureuses.

Ainsi, si vous faites le choix de ne pas opérer votre kyste, vous aurez besoin d’un coussin à décharge coccygienne pour supporter ces désagréments et ne pas être handicapé par votre pathologie.

L’argile verte pour diminuer la douleur insupportable tout en traitant le kyste pilonidal

Contrairement au coussin orthopédique, l’argile verte n’a pas d’effet immédiat. Elle permet d’éliminer considérablement les douleurs insupportables et les gonflements, mais ces bénéfices ne sont perceptibles qu’au bout de quelques jours.

Néanmoins, ce remède naturel agit comme un véritable moyen de traitement du kyste pilonidal. Ainsi, en plus d’éliminer toutes les sensations de brûlure et les souffrances engendrées par la pathologie, il est possible de faire disparaître la cavité purulente. Mais alors, comment faut-il procéder ?

L’argile verte a des propriétés absorbantes et nutritives surprenantes. Au contact de l’épiderme, elle est capable d’absorber les déchets organiques comme le pus, l’exsudat, le sébum et certaines bactéries. En outre, elle nourrit et hydrate les chairs grâce à sa richesse minérale.

Ainsi, pour réduire les douleurs causées par le kyste pilonidal, il faut effectuer des cataplasmes d’argile verte. En d’autres termes, il faut déposer de l’argile liquide sur la zone de l’abcès et laisser agir le produit.

argile verte traitement kyste pilonidal

Acheter l’argile verte (150g)

 
En fait, c’est en traitant directement le kyste pilonidal et le contenu de la cavité grâce à l’argile verte qu’une réduction des démangeaisons, douleurs et irritations aura lieu.

VOIR LA MÉTHODE DÉTAILLÉE POUR TRAITER LE KYSTE PILONIDAL AVEC L’ARGILE VERTE

Les huiles essentielles souvent efficaces pour traiter la cause des douleurs insupportables

Tout comme l’argile verte, certaines huiles essentielles sont capables, grâce à leurs propriétés naturelles antibactériennes, de soigner le foyer infectieux responsable de souffrances chez le patient atteint d’un sinus pilonidal.

Il faut néanmoins choisir la bonne huile car toutes les huiles essentielles ne sont pas forcément adaptées pour traiter une pathologie infectieuse comme le kyste pilonidal. Celles qui présentent les meilleurs résultats sont l’huile essentielle de tea tree, de citron, et de lavande vraie.

Leur mode d’action est similaire à celui de l’argile verte. Il suffit de déposer quelques gouttes d’huile sur l’épiderme, aux alentours du kyste pilonidal, et de laisser agir pour constater des résultats au bout de quelques jours. La douleur insupportable devrait progressivement se réduire et même disparaître au fil du traitement.

VOIR L’ARTICLE COMPLET SUR LE TRAITEMENT DU KYSTE PILONIDAL VIA LES HUILES ESSENTIELLES

L’eau chaude : une solution plutôt efficace pour soulager les douleurs provoquées par le kyste pilonidal

Aussi étrange que cela puisse paraître, l’eau chaude peut amener une réduction des souffrances dues au kyste pilonidal abcédé. Pour ce faire, munissez-vous d’une compresse stérile non tissée et imbibez-la d’eau très chaude. Placez-la ensuite sur votre sillon interfessier, sur la zone du kyste pilonidal.

Vous pouvez ajouter un pansement adapté au sacrum au-dessus de la compresse pour éviter que celle-ci ne se détache, mais aussi pour garder des sous-vêtements propres.

Laissez agir pendant dix à quinze minutes. Passé ce délai, retirez le pansement et la compresse humide, puis renouvelez l’opération une à deux fois par jour jusqu’à diminution, voire disparition des douleurs.

L’eau chaude assèche le kyste pilonidal et réduit la quantité de déchets organiques présents dans la cavité kystique

En fait, l’eau chaude permet de traiter le kyste pilonidal à sa source. En agissant ainsi, les douleurs sont réduites proportionnellement à l’élimination des liquides purulents et pathologiques. Il s’agit d’une méthode de soin peu puissante mais plutôt efficace, et qui pourra s’avérer utile pour les patients souffrants d’un kyste pilonidal particulièrement dérangeant.

Les antibiotiques, dernier recours pour calmer une douleur insupportable

Si aucune des méthodes naturelles présentées ci-dessus ne fonctionne, il est possible d’utiliser les antibiotiques pour atténuer la douleur. Cependant, ce n’est pas une méthode efficace chez l’ensemble des patients et elle requiert, en outre, une prescription de la part d’un médecin généraliste.

Si vous ne pouvez pas attendre l’ablation du kyste pilonidal car la douleur est insupportable, contactez votre médecin traitant pour décider d’un moyen de réduction de vos maux. Il pourra alors vous mettre sous antibiotiques, voire sous anti-inflammatoires et paracétamol si la douleur n’est pas supportable.

Sachez toutefois que la prise d’antibiotiques se caractérise par une cure et qu’en vue d’une future opération, votre praticien pourrait refuser de vous en prescrire pour éviter tout conflit médicamenteux au cours de l’intervention chirurgicale.

Que faire quand la plaie du kyste pilonidal provoque une douleur insupportable après opération ?

Bien souvent, le kyste pilonidal est très douloureux lorsqu’il s’infecte dans les tissus cutanés. Néanmoins, même après opération, des tiraillements, picotements et sensations de brûlure peuvent survenir. Dans ce cas, c’est la plaie qui est dérangeante, et elle peut l’être davantage si elle est sollicitée.

Limiter les contraintes et les frottements est fondamental pour apaiser la plaie du kyste sacro-coccygien

Pour passer une convalescence non douloureuse et supportable, l’utilisation d’un coussin orthopédique est recommandée. Ce dernier permet d’éviter de compresser la lésion cutanée et fluidifie la circulation sanguine pour une meilleure cicatrisation.

En outre, dormir sur le dos est à proscrire car les compressions régulières de la plaie du kyste pilonidal peuvent accentuer les douleurs.

Les frottements, quant à eux, sont évités en réduisant toute activité physique. Tous les sports tels que le vélo, la course à pied et la marche sont fortement déconseillés. Effectivement, ils peuvent irriter la plaie et devenir une source à part entière de souffrances coccygiennes.

Enfin, comme pour le kyste pilonidal non opéré, il est possible de traiter l’origine des douleurs pour permettre leur diminution. Ainsi, lorsque les désagréments générés par la plaie sont particulièrement éprouvants, les pansements à base de miel peuvent être utiles.

Ces derniers nourrissent la plaie et accélèrent de manière surprenante la guérison. Les tissus cutanés deviennent donc moins fragiles, moins sensibles, ce qui apaise la plaie du kyste pilonidal.

VOIR L’ARTICLE SUR LES PANSEMENTS AU MIEL

Pour mieux comprendre la pathologie, vous pouvez vous renseigner sur le kyste pilonidal.

Partager sur :

Cet article a 3 commentaires

  1. Corrine

    Mon fils s’est fait opéré le 12 juillets et il a toujours des douleurs horribles. Il ne supporte pas sa convalescence et se plaint beaucoup. Je ne sais pas comment l’aider. Quelle méthode serait la plus efficace pour un kyste ayant déjà commencé à cicatrisé depuis plusieurs semaines ? Merci d’avance. Corinne

  2. Julien

    Si les douleurs sont vraiment horribles, vous pouvez essayer les cataplasmes d’argile verte directement sur la plaie. Un coussin orthopédique est également indispensable pour réduire les douleurs liées à l’assise. Je vous laisse le lien de l’article sur l’argile verte ci-dessous.

    Réduire les douleurs et cicatriser grâce à l’argile verte.

  3. Aurélie

    Bonjour
    J’ai été opéré d’un kyste pilonidal en mars , la cicatrisation a été très longue, mais la plaie est enfin refermée.
    Or j’ai de nouveaux de très fortes douleurs , mon chirurgien m’a dit de serrer les dents et d’être patiente. Est ce déjà arrivé à quelqu’un d’avoir de nouveaux de fortes douleurs après la cicatrisation.
    Merci

Laisser un commentaire